Le Bon Goût du Célibat

Vouloir et Savoir être Célibataire : Un Oasis au pays des Relations Amoureuses... Plutôt sans enfant !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Derniers sujets
» Les avantages du célibat à l'usage des célibataires... ou de
Mer 13 Oct 2010 - 16:54 par electre

» Odile Lamourère - coach de solos
Sam 9 Oct 2010 - 3:01 par Hélène

» Mariage et Célibat
Dim 20 Sep 2009 - 2:25 par Hélène

» Robert Rocca-Chansonnier français (1912-1994)
Dim 20 Sep 2009 - 2:22 par Hélène

» Célibat sacerdotal : confusion entre célibat et chasteté...
Dim 20 Sep 2009 - 2:10 par Hélène

» L'homme parfait ?? !!! pas sur !!!
Sam 6 Sep 2008 - 16:37 par Hélène

» INTERVIEW D'ERIC-EMMANUEL SCHMITT
Jeu 22 Mai 2008 - 5:45 par Hélène

» Une célibataire fière et heureuse de l'être
Mar 6 Mar 2007 - 14:41 par Véronique

» "Cultiver le célibat" (Blog)
Lun 18 Sep 2006 - 22:50 par Hélène

» Un bijou de célibataire !
Mar 15 Aoû 2006 - 6:18 par Hélène

» Celibat.com
Mar 15 Aoû 2006 - 5:42 par Hélène

» GUITRY Sacha (1885-1957)
Lun 8 Mai 2006 - 8:39 par Hélène

» Célibat = Indépendance ???
Sam 25 Fév 2006 - 4:18 par Hélène

» Le Célibataire est un Homme !
Sam 25 Fév 2006 - 4:00 par Hélène

» Qu'y a t-il entre Toi et Moi ?
Mer 12 Oct 2005 - 2:08 par Hélène

» Serge Lama et sa femme
Lun 26 Sep 2005 - 20:09 par Hélène

» Important : à lire avant de poster une information/message
Lun 2 Mai 2005 - 8:03 par Hélène

» Où trouver LA Solitude ?
Mar 8 Fév 2005 - 5:49 par Hélène

Marque-page social
Conservez et partagez l’adresse de Le Bon Goût du Célibat sur votre site de social bookmarking
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Forum
Partenaires
Forum gratuit

Facebook
Tchat Blablaland
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Septembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 
CalendrierCalendrier

Partagez | 
 

 Jean-Paul Kaufmann - Sociologue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hélène
Chercheur Administrateur
avatar

Féminin Nombre de messages : 78
Age : 56
Etat-civil, Lieu : Célibataire à Paris
Je suis : Psychanalyste Tantrique : Etudes et Enseignements sur la Vie Amoureuse et Sexuelle
Et : Noctambule, Ermite et sociable, Loquace, Ponctuelle...
Date d'inscription : 02/12/2004

MessageSujet: Jean-Paul Kaufmann - Sociologue   Lun 3 Jan 2005 - 1:48

Jean-Paul Kaufmann - Sociologue
------------------------------------------------------------------------
 
Le célibat : nouveau mode de vie ?

Le développement de la «vie en solo» est une tendance lourde de nos sociétés.

Jean-Claude Kaufmann, sociologue nous en dit davantage sur ce personnage caractéristique des temps modernes : le célibataire.

Quels constats faites vous concernant l’évolution du célibat ?

C’est un phénomène qui est loin d’être marginal. Bien qu’ayant toujours existé, le célibat a pris ces dernières années des formes qui en font l’un des axes majeurs du changement de notre société. La «vie en solo», quand elle est choisie, s’appuie sur les notions nouvelles «d’être soi-même» et de «maîtrise de son existence». Le célibataire s’interroge fondamentalement sur la possibilité de vivre bien à deux.
On peut expliquer cette nouvelle attitude vis à vis de la vie de couple par l’essor de l’individualisme. Mais attention, ce n’est pas une notion négative qui correspondrait à un repli sur soi. Il faut le comprendre comme le phénomène qui caractérise la modernité : on décide soi même pour sa vie, on maîtrise son avenir. La question qui revient le plus souvent est :
«Comment s’abandonner au travers du couple sans se perdre soi-même ?».
Il ne s’agit pas de dire que les jeunes générations de veulent plus du couple, au contraire. Le désir de vivre à deux est important, mais le modèle de vie à deux a changé.

Quelles sont, de ce point de vue, les différences entre les hommes et les femmes ?

Il y a à peu près autant de femmes que d’hommes célibataires. Mais les hommes célibataires sont souvent jeunes. La courbe s’inverse autour de 35-40 ans. Alors que les hommes «s’installent», les femmes renouent avec la «vie en solo» qu’elles avaient connue à la sortie de l’adolescence. Ceci est principalement dû au rapport différent que les femmes entretiennent avec le temps.
L’horloge biologique les incite à avoir des enfants avant la quarantaine. Ce n’est bien sûr pas le cas des hommes. C’est ainsi que beaucoup d’entre eux «tournent la page» de la «vie en solo» vers 40 - 50 ans quand les femmes en sont à leur premier divorce. Ainsi, contrairement aux femmes, pour les hommes la situation devient plus favorables avec l’âge.
Par ailleurs, hommes et femmes célibataires n’appartiennent généralement pas au même milieu social. Les femmes célibataires sont souvent des citadines sur-diplômées. Les hommes dans cette situation sont souvent des ruraux ou en échec social.

Les rencontres sont rendues difficiles ?

La quête prioritaire de l’épanouissement personnel fait de la femme et de l’homme modernes des êtres solitaire. Il sont sur la défensive, à l’affût de ce qui pourrait entraver leur liberté. Extrémiste du bien-être individuel le célibataire est «dans sa bulle». La rencontre, rendue difficile, a donc besoin d’être aidée. L’Internet est devenu, en ce sens, un instrument de rencontre à part entière. De même pour le «speed dating», version citadine et modernisée du bal d’antan.

Est-ce la «fin du couple» ?

Je ne le pense pas. L’idée de couple est toujours très forte. C’est l’idéal du couple qui a beaucoup évolué. Alors qu’il était souvent vécu sur le mode fusionnel les jeunes gens qui se projettent dans une vie à deux pensent davantage à eux-mêmes, à leur liberté. Le couple ne doit pas effacer la personne. Il est même souvent vécu comme une violence ou une contrainte.

Le couple instable devient second par rapport à l’individu.

C’est la raison pour laquelle les jeunes générations vivent de moins en moins «Une histoire d’amour» sur le long terme mais plusieurs séquences de vie conjugale successives. Ces relations ne sont pas pour autant superficielles. Elles sont généralement très intenses en émotions. Le changement principal est que la famille n’est plus au cœur de la vie à deux. De ce point de vue, les problèmes ne se posent pas tant pour les adultes en quête d’indépendance que pour leurs enfants, potentielles victimes de l’instabilité conjugale.

Entretien réalisé par FemininMasculin.org

http://www.feminiweb.com/feminimag/couple/celibat.htm[/i]

_________________
Bien à vous,
Hélène
- - - - - - - - - -
http://www.helenelechevalier.com
http://carres-helene.bb-fr.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.helenelechevalier.com
 
Jean-Paul Kaufmann - Sociologue
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Bon Goût du Célibat :: Recherches dans le Désert... :: Interview-Dossiers de la Presse-
Sauter vers: